Affiliation
  
 
 S'inscrireBoutikone® I.P.O.S. (Internet Point Of Sale) System  

Ventes flash
Chèque cadeau
Actualités de la boutique
Nos sélections
BESOIN D'ARGENT ?
AFFILIEZ-VOUS ICI
et recevez 6% sur les ventes générées par les visiteurs provenant de votre site.
Paiement sécurisé
Payez en toute confiance


BESOIN D'UN CONSEIL
CONTACTEZ NOUS AU :
Tel: (33) 970 407 397

actualités de la boutique le blog Manager d’élite

« Pour écrire un livre, il faut être un génie ; il faut être prix Nobel de philosophie et être autorisé à le faire par l’intelligentsia. »

Voilà ce que j’avais retenu de mon éducation et de mes expériences de citoyen effacé de culture occidentale. En principe, ces préalables auraient dû me conduire à ne pas me faire remarquer, à garder un profil bas et surtout à ne pas avoir la prétention de devenir un auteur. Ils ont d’ailleurs très bien produit leur effet jusqu’à ce que je rencontre le programme de John Eggen, brillant coach américain qui a accompagné des centaines d’auteurs comme moi et qui a contribué à quelques best sellers (Mark Victor Hansen, Chicken Soup for the Soul, One Minute Millionaire ; Ken Blanchard, One Minute Manager®, The On-Time, On-Target Manager, …).

John m’a permis de revisiter mes « introjections ». Il n’est ni nécessaire d’être un génie, ni d’avoir été le premier de la classe ni d’avoir quelque autorisation que ce soit pour écrire. Il suffit d’avoir quelque chose à dire, d’avoir envie de le partager avec quelqu’un et de s’imposer méthode et discipline.

Depuis l’année 2003, j’ai envie de dire à tous les managers, à leurs collaborateurs, aux Directeurs des Ressources Humaines et aux chefs d’entreprises du domaine privé et public qu’il existe des moyens simples et concrets d’améliorer la performance et la ferveur des hommes et des femmes qui composent les organisations. Au cours de ma carrière professionnelle j’ai trop souvent été le témoin impuissant et révolté de tant de gâchis, de tant de « sabotages feutrés » avec des conséquences économiques et sociales désastreuses à tous les niveaux hiérarchiques. « Manager d’élite » recèle le condensé de ma riposte à tous ces gâchis économiques, écologiques et sociaux. Cet ouvrage représente un moyen, pour moi, de militer pour des solutions alternatives ayant pour but de réduire le nombre de dysfonctionnements inhérents à la vie des organisations.

Avec l’aide de John Eggen, j’ai pu donner une forme concrète à ma contribution. Pour chaque étape du processus d’élaboration de cet ouvrage, j’ai pu bénéficier de ses 20 années d’expérience et répondre aux questions ci-après :

  • 1. À qui s’adresse l’ouvrage ?
  • 2. Quels grands problèmes ce message propose-t-il de résoudre ?
  • 3. Quels bénéfices pour la cible ?
  • 4. Quelle stratégie : Editeur ou autoéditon ?
  • 5. Comment écrire le premier draft ?
  • 6. Le deuxième draft (rédacteur)
  • 7. Le troisième draft (relecture critique par des pairs)
  • 8. Le quatrième draft (maquettage)
  • 9. Le cinquième draft (témoignages et correctrice)
  • 10. L’impression ?
  • 11. La distribution et la logistique?

 

Il est beaucoup plus rassurant de s’assurer du soutien d’un éditeur ayant pignon sur rue. Si vous le choisissez bien – et s’il accepte de publier votre ouvrage- il vous apporte sa connaissance du marché (la « cible »), il vous donne de précieux renseignements concernant le marketing de votre livre ; il possède tout un réseau de graphistes, rédacteurs, correcteurs, maquettistes et - avantage considérable – il vous ouvre la porte aux circuits de distribution appropriés à votre ouvrage (librairies, points de vents livres, distributeurs, grossistes, grandes enseignes, etc.).

Mais tous ces services ont un coût économique non négligeable et l’orientation prioritaire donnée au marketing du livre finit par éloigner l’auteur du lecteur final. Il ne serait pas raisonnable de faire l’impasse sur le marketing du livre. Après tout, chaque auteur devrait savoir à quel public il s’adresse avant d’écrire la première ligne de son livre. Il devrait également avoir une idée assez précise du service que le livre pourra rendre à ses lecteurs. Mais, une fois ces questions de ciblage résolues, le marketing doit quitter le devant de la scène pour laisser place à la qualité et à l’authenticité du contenu. C’est pour m’assurer cette liberté que j’ai choisi l’autoédition. Mais il ne faut pas se tromper, l’autoédition aussi a un coût. L’auteur se transforme successivement en graphiste, pour le maquettage et la réalisation de la couverture ; en ingénieur, pour les différents formats de fichiers d’édition ; puis en éditeur, pour la mise en forme du contenu ; en distributeur, pour les choix des circuits de distribution des différentes formes de l’ouvrage (papier, eBook…) ; en juriste, pour la gestion des droits d’auteur , des droits de protection de l’ouvrage et des contrats de distribution ; en imprimeur, grossiste , logisticien, comptable …pour l’impression, la conversion des formats de l’ouvrage, le stockage, l’emballage, l’expédition, la facturation etc.

Toutes ces expériences sont passionnantes, mais elles se déroulent après le temps de travail habituel. C’est un deuxième job à plein temps ! J’ai adoré cette exploration et tous ces métiers qu’elle m’a permis de découvrir. Je pense déjà à mon prochain livre qui sera (scoop !) consacré au développement et à la réussite de la relation entre deux personnes.

Contrairement à ce que j’avais commencé à faire avant le soutien de mon coach (John Eggen), il n’est pas recommandé rédiger l’ouvrage dans le même ordre que sa lecture. Dans un premier temps, il est nécessaire de constituer la documentation et de rassembler ses idées dans un langage non « travaillé ». C’est le processus d’élaboration du premier draft (brouillon).

 

Ensuite, l’auteur structure ses chapitres et commence à rédiger, c’est-à-dire à donner une forme compréhensible à son premier draft. Le deuxième draft de cet ouvrage a été soumis à un professionnel de l’édition (Nicolas Gosse : n.gosse@editocom.com; super rédacteur !) qui en a fait 3 relectures successives et à repris, la syntaxe, la grammaire et suggéré certains éléments de contenu comme la création du glossaire par exemple.

Cette étape éditoriale se déroule en même temps que l’édition du contenu réalisée par l’auteur, c’est-à-dire de la mise en forme de la structure de l’ouvrage. Comment faut-il séquencer les chapitres pour que contenu soit le plus clair et le plus aisé à assimiler ? Est il nécessaire de donner des exemples supplémentaires ? Faut-il supprimer certains chapitres ?etc. Ce travail rédactionnel de « débroussaillage », ayant rendu l’ouvrage plus présentable a ensuite été soumis à la lecture critique de 20 pairs ; des personnalités expertes des domaines abordés dans cet ouvrage. Les relectures critiques de ces professionnels d’entreprises privées et publiques de France, de Suisse, du Canada et des U.S.A. (PDG, DG, senior managers, chercheurs, psychologues,thérapeutes, DRH, managers, consultants, coaches, professeurs d’écoles de management) ont positivement influencé et enrichi le contenu, le style, les prises de position, la philosophie de cet ouvrage, faisant progresser son élaboration au stade du troisième draft. Une traduction partielle de l’ouvrage a été nécessaire pour la relecture des pairs américains.

Le troisième draft représente une phase de stabilisation du contenu. C’est sur le quatrième draft, celui de la mise en forme de l’ouvrage, que se sont concentrés nos efforts. La complicité entre la (ou le) graphiste et l’auteur est directement visible à l’œil nu dans la transcription graphique de l’idée générale du livre au travers de sa couverture. La graphiste établit également le maquettage du livre. Cette opération est assimilable à un travail d’architecte d’intérieur (les anglophones appellent cette phase : interior design) . Elle consiste en la mise en forme de la typographie, des titres, des paragraphes, des encadrés, des notes de bas de pages etc. qui donne un aspect agréable et contribue au confort de lecture de l’ouvrage.

« Si vous voulez que votre livre se vende comme un livre, vous devez le faire ressembler à un livre ». Cette phrase de Dan Poynter m’a largement inspiré et m’a incité à travailler minutieusement avec Stéphanie, ma graphiste préférée. Je dois rendre hommage à sa patience car elle à toujours intégré les retouches, parfois perfectionnistes, que je lui demandais sans rechigner. J’ai eu la chance de travailler avec une professionnelle qui avait déjà expérimenté les caprices d’un certain nombre d’auteurs – certainement encore plus insupportables- avant moi. À cette phase de l’élaboration de ce projet, mon livre commençait à ressembler à un livre. C’est ce cinquième draft que j’ai présenté à ces lecteurs prestigieux qui ont bien voulu rédiger un commentaire appréciatif sur son contenu et sur sa forme. Il va sans dire que je suis très fier d’exhiber leurs témoignages en premières pages et en quatrième de couverture.

Nadine, méticuleuse et infatigable correctrice, a su éradiquer méthodiquement les fautes d’orthographe, de grammaire, de ponctuation, de typographie. Nous espérons que les lecteurs sauront nous pardonner s’il devait subsister, dans cette armée de 64 000 mots, 421 000 caractères, 7 900 lignes et autres 2 200 paragraphes, quelques coquilles qui auraient échappé à nos battues. Si vous retrouvez toutes les notes de bas de page à leur place, les bons renvois de pages, un nombre limité de césures, une numérotation cohérente... c’est grâce aux multiples relectures concentrées et sans concessions de Nadine.

Pour répondre aux attentes d’un large palette de lecteurs, j’ai choisi de proposer 3 formes pour cet ouvrage : Le format poche traditionnel avec couverture souple ; le format couverture rigide avec jaquette et le format eBook. Ce dernier se décline sur plusieurs versions pour qu’elles soient compatibles avec la plupart des lecteurs du marché (iPad, Kindle, Sony, PC , Mac, téléphones portables…).

Enfin, bonne nouvelle pour les autoediteurs, Kevin propose un service de logistique pour traiter toutes les commandes des lecteurs et expédier (parfois par porteur spécial) les ouvrages à leurs destinataires.

Cette histoire a commencé il y a 7 ans…Elle ne se terminera jamais car, puisque mon livre existe sous forme numérique, il y a peu de chances pour qu’il puisse disparaître au fil du temps. Je trouve cela très impressionnant.

Votre avis m’intéresse bigrement. Faites moi connaître vos impressions et vos commentaires. Avez-vous aimé ce livre ? Auriez-vous souhaité plus de détails ? Qu’avez-vous détesté ? Qu’est-ce qui vous a manqué ?

Je serais très honoré de faire apparaître vos commentaires et de vous mettre à contribution (si vous le souhaitez) pour la prochaine édition de cet ouvrage.

Bookmark and Share
Votre compte
  
 

Votre panier
Articles:0
Total:0.00
 Panier vide
 Suivi commande
 Récupérer panier
 Utilisation panier


Nous contacter Experience
6A Rue des Chantiers
77330 - Ozoir la Ferrière
France

Tél: (33) 970 407 397
Fax: (33) 3 25 73 11 98
No TVA: FR95424366912
Informations


Nos offres
• Top 10
Plus...

Paiement sécurisé Paypal Chèque bancaire 
Les prix sont affichés taxes incluses.
Les frais de livraison ne sont pas inclus. Ils seront calculés puis ajoutés aussitôt le lieu d'expédition sélectionné.
Manager d’élite © 2011 - Powered by BoutikOne®